COVID-19 : Nos artisans envoient leurs stylos en lettre suivie pour assurer vos livraisons
Livraison GRATUITE sans minimum d'achat pour soutenir nos artisans pendant cette période difficile

Mon Stylo Français Genèse d'une entreprise pas comme les autres

Publié par Mon Stylo Français le

Mon Stylo Français  Genèse d'une entreprise pas comme les autres

Mon Stylo Français, Genèse d'une entreprise pas comme les autres


Mon Stylo Français est né tout à fait naturellement, mais ce n'était pas écrit d'avance, loin de là. 
Une suite d'événements et d'expériences personnelles qui, par évidence, ont apporté les ingrédients nécessaires pour construire ce formidable projet. Un projet qui évolue en permanence en fonction des besoins de chacun...

Tout a commencé lorsque je suis devenu vendeur en Papeterie dans un Virgin Mégastore.
Je ne connaissais rien à ses produits, à part les fournitures d'école que je voyais autrefois comme des instruments de torture... Un comble !
Et puis j'y ai pris goût. Et au fil des années, je me suis spécialisé dans une catégorie de produits bien spécifiques : « les beaux stylos ». J'ai eu la chance de travailler des marques comme Waterman, Parker, S.T. Dupont, Cross, Oberthur, Mont Blanc et d'autres... Et j'ai adoré ça ! Les stylos bien entendu, mais aussi la gestion des SAV (même si j'avais les mains un peu liées) ainsi que la vente et les conseils qu'il fallait apporter aux clients désireux de faire des cadeaux à leurs proches ou à eux-mêmes... Une clientèle diverse et variée allant du néophyte jusqu'au collectionneur averti.
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à vendre ces instruments d'écriture...

Mais tout à une fin. Virgin ne va pas bien, ce fleuron du produit culturel meurt petit à petit des suites d'une succession de mauvaises décisions et surtout d’une mauvaise gestion, rythmées par une évolution numérique que nous connaissons tous... Entre plan social masqué et harcèlement, je vois l'ambiance se dégrader, les cadres se faire licencier ou se faire pousser vers la sortie de façon totalement inhumaine. Je tiens le temps qu'il me faudra pour réaliser que ce n'est plus pour moi. Le commerce en grande distribution, c'est fini. Je décide de partir un an avant l'officialisation du naufrage. Et je me retrouve orphelin de mes clients... et de mes stylos.

Je me suis alors tourné vers un poste de commercial en produits et services en communication. Le problème de ce job, c'est qu'il faut être un requin pour vendre un service à quelqu'un qui n'en veut pas (même si on est sûr qu'il en à besoin)... Mais je ne suis pas un requin. Cela n'aura donc pas duré bien longtemps. Juste assez pour apprendre et confirmer certains aspects de ma personnalité...
Pour la partie « apprentissage », sans devenir un informaticien ou un webmaster hors pair, j'ai affiné mes connaissances en la matière et j'ai appris suffisamment les ficelles du secteur pour me dire que c'était dans cette direction qu'il fallait que j'aille...
Pour la partie « confirmation », les artisans, les commerçants, les créateurs d'entreprise en tout genre m'ont toujours fait rêver. Et j'ai pu constater que vraiment beaucoup d'entre eux avait besoin d'un coup de main pour être meilleur dans leur activité, même si le plus souvent, ils ne s'en rendent pas compte. Prenons un exemple sur ce qui nous concerne : fabriquer des stylos est une chose, savoir communiquer dessus ou les mettre en valeur en est une autre. Nous ne sommes pas des machines et la polyvalence a ses limites.

A commencer par moi. Ne me demandez pas de vous faire un stylo... Moi je suis dans la communication, au sens large certes, mais à chacun son métier !

J'ai passé beaucoup de temps à me former. A réfléchir à quoi cela me servirait vraiment. Et puis j'ai découvert qu'il existait des stylos en bois créés par des artisans. Je n'avais même pas conscience que cela puisse exister. Comme vous peut-être ? Bingo, c'était juste une évidence !
J'avais trouvé des produits à vendre : des stylos artisanaux.
J'avais trouvé des entrepreneurs à aider : des artisans
J'allais retrouver mes regrettés clients que je pourrai à nouveau chouchouter à souhait, enfin.

Et, cerise sur le gâteau, je ne vendrai pas des produits Chinois. Je vendrai des produits Made in France ou en tout cas, on essayera de tout faire pour qu'ils le soient ! Une évidence, tout simplement.



Une entreprise au chevet de ses artisans


Aujourd'hui je ne suis plus seul, j'ai « mes » artisans, qui ne sont pas employés mais sous-traitants.

Ils m'aident beaucoup à appréhender leurs créations et leur savoir-faire que je ne maîtrise pas.
Mon Stylo Français a été créé en pensant à eux dans un premier temps : comment les aider à vivre de leur activité ? Que puis-je leur apporter exactement ? Quels outils peuvent améliorer leur vie de tous les jours ? Et tant d'autres questions... qui nous ont permis petit à petit de concrétiser ce projet en étant au plus proche de leurs besoins aussi différents puissent-ils être.

Malheureusement, si le chemin de la création d'une entreprise est toujours semé d'embûches, celui des artisans est impitoyable. Ainsi, le premier artisan a avoir cru en cette entreprise et qui a tant fait pour m'aider à m'adapter aux besoins des artisans, n'a pas pu attendre... Il a décidé d'arrêter avant que nous puissions prendre notre envol... Car oui, je n'ai pas de chiffres à donner sur le sujet, mais beaucoup de ces artisans fabricants de stylos vous le diront : il est difficile de vivre uniquement de cette activité. Et peu d'entre eux y parviennent. L'occasion d'avoir une petite pensée pour lui, il se reconnaitra et j'espère qu'un jour, il nous reviendra avec l'espérance de pouvoir vivre de cette passion qui l'anime, grâce à vous.

Mon Stylo Français est donc une entreprise qui, grâce à ses artisans, grandit petit à petit, avec un double objectif : celui d'aider un maximum d'artisans à vivre de leur passion et celui de satisfaire nos clients.



Une entreprise au service de ses clients


Être au service de ses clients avant, pendant et après avoir vendu un produit, est quelque chose que nous ne voyons plus ou presque plus... Pourtant au pays du commerce, le client devrait être roi comme le dit la maxime... 

Mais cette philosophie de faire plaisir à ses clients a disparu pour une raison simple : le profit. Toujours vendre plus, toujours donner plus de tâches aux employés pour « optimiser » leurs coûts, toujours tout faire pour ne pas rembourser un client qui est en droit de le demander ou encore invoquer des excuses pour leur faire porter la faute. Le commerce est devenu fade, sans âme… Pas toujours heureusement, mais souvent.

Il y'a un renouveau avec le « fabriqué en France » qui depuis quelques années, reprend de plus en plus du service, et avec une philosophie de retrouver ses fondamentaux du commerce.

Et si finalement c'était ça aussi « acheter Français » aujourd'hui ? Acheter un produit avec une vraie valeur ajoutée : la conjugaison d'un produit de qualité, répondant à une logique économique plus localisée et souvent plus écologique, avec un service client performant pour vraiment fidéliser ses clients.

À notre époque, le service client se résume à peu près à « si je ne fais pas un scandale je me fais avoir », et même lorsqu'on en fait un, rien n'est garanti.
Et faire un scandale, c’est si notre caractère nous le permet. Et sur internet c'est encore plus compliqué !
A quoi bon parler de respect du client à un télé-conseiller qui n'y peut rien si son patron fait tout pour piller votre compte en banque à la sauce western. C'est difficile. C'est même inutile le plus souvent.

Et on entre là dans le sujet qui vous intéresse : le service client de Mon Stylo Français.
On ne va pas trop en faire sur le sujet. Pas ici en tout cas. Mon Stylo Français a été conçu pour aider les artisans à vendre leurs créations mais aussi aux clients d'en être pleinement satisfaits.
Il ne me sera pas supportable de ne pas vous satisfaire.
Le service client fait partie de la base de Mon Stylo Français : on veut vous rendre heureux !
Et si ce n'est pas le cas (oui ça arrive, l'erreur est humaine...) : une erreur sur le produit commandé, un petit défaut ou simplement une erreur de votre part lors de l'achat… nous trouverons toujours une solution pour que toutes les parties soient satisfaites. C'est dans notre ADN !



Une entreprise Françaisement humaine

Ici, les artisans ne sont pas des numéros de sécurité sociale sur des bulletins de salaires. Ce sont des êtres humains qui sont acceptés tels qu'ils sont, avec leurs défauts et leurs qualités. Ils travaillent comme ils l'entendent, car ils restent indépendants et qu'ils sont payés comme il se doit à la juste valeur de leur travail. Ici, nous sommes dans l'après-surconsommation et dans l'après-déshumanisation.

Le client n'est pas une pompe à fric. C'est une personne à qui nous devons le respect pour nous avoir fait confiance, afin de se faire plaisir ou de faire plaisir à un proche.

Je suis vraiment très fier de vous présenter le travail des artisans : ce sont des artisans qui ont un savoir-faire formidable et que nous devons protéger.

Ensemble, nous sommes Mon Stylo Français, et nous sommes prêts chers clients, chères clientes, à vous rendre heureux de vos achats de stylos fabriqués en France.


Jonathan Thuillier
Fondateur de Mon Stylo Français



Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.