COVID-19 : Livraison GRATUITE sans minimum d'achat, en lettre suivie, pour soutenir nos artisans pendant cette période difficile

Interview de présentation de Christian-Louis Mallet-Emmanuelli

Interview de présentation de Christian-Louis Mallet-Emmanuelli

Christian-Louis est l'un des artisans les plus réputés de France.
Artisan d'art, il fait notre bonheur par ses créations hors du commun. Son truc à lui ? Les pièces uniques. Pour des personnalités... ou pour vous si vous décidez de lui faire confiance !
Vous pouvez si vous le souhaitez revenir à la page d'accueil du blog, si vous n'êtes pas ici par hasard, je vous laisse avec Christian-Louis, bonne lecture !


Bonjour Christian-Louis ! Pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m'appelle Christian-Louis Mallet-Emmanuelli, j'habite en Haute-Corse. 
Je suis artisan d'art dans deux régions, le Grand-Est et la Corse.
J'ai été formé dans les Vosges, je suis à mon compte depuis 2009 et j'ai été nommé artisan d'art deux ans après, ce fut rapide.
Je travaille les bois des cinq continents. Pour les mécanismes je les trouve dans le monde entier. D'ailleurs dans un futur proche, des mécanismes seront fabriqués par mes soins, mais ça, c'est une autre histoire !
On peut me rencontrer à l'atelier ou dans les nombreux salons d'arts que je fais et à l'étranger : la Suisse, le Benelux, etc...

On commence presque toujours ce métier par passion, est-ce votre cas ? Si oui, comment cette passion vous est-elle venue ?

À vrai dire, j'avais une peur bleue du tour, ce qui est nul, parce que j'ai été toupilleur (le plus dangereux).
J'ai commencé par des grosses pièces puis de plus en plus petites et fines.
A l'époque nous n'étions pas nombreux à en fabriquer.

Petite anecdote : ma première sortie, c'était lors d'un marché de Noël et j'ai beaucoup vendu, mais seulement des stylos, pas un seul meuble.
En rentrant dans mon vieux carrosse j'ai dis à mon épouse « ce soir, Méménil (le nom du village), demain le monde » Et mes stylos ont fait plusieurs fois le tour du monde...

Pourriez-vous nous décrire une journée ou une semaine type de votre activité ?

Je n'ai pas de journée type, je travaille quand j'ai envie sauf quand j'ai des échéances de salons, là j'accélère en commandes de matériaux, tournage intensif et préparation du stock, repérage pour la logistique du salon.
Actuellement je regarde plus l'évolution de la grève des bateaux qu'autre chose. 


Vous travaillez le bois, mais aussi d'autres matières. Pouvez-vous nous en dire plus sur toutes ces matières et leurs spécificités lors du tournage ?

Je travaille un peu la résine, pour moi c'est un rendu certes beau mais rien de naturel.
La Galalithe ou pierre de lait est intéressante surtout au toucher.
La corne et l'os sont plus difficiles à travailler car comme le bois ce sont des matières vivantes.
Je tourne à haute vitesse donc il y a toujours un risque d'éclatement, même si avec l'expérience on limite la casse et on sait même réparer les erreurs, ce qui donne au corps une nouvelle vue par rapport au rendu initial.

Comment faites-vous vos choix de création, de sélection d’essences de bois ou d’autres matières ? Vous arrive-t-il de vous tromper des fois ?

J’aime les loupes et les bois de couleurs donc plutôt exotiques.
Il y a très peu de bois colorés dans les bois indigènes et souvent leurs tanins ne tiennent pas dans le temps.
Je marche à l’instinct, quelques fois je me plante mais ça fait partie du processus.
J’ai une testeuse de stylos, comme cela j’ai des retours réels, je pense que c’est un atout.
Je prends souvent des risques avec des essences et par dessus tout avec les mécanismes. Je pense que c’est ma particularité. J’aime travailler en pièces uniques, je ne fais des séries que pour l’alimentaire, c’est pas mon trip.
Les clients cherchent la particularité.

Vous avez une testeuse de stylos ? En effet vous ne laissez rien au hasard. Comment cela se passe t-il ?

Oui j’ai une testeuse, c’est elle qui essaye certains stylos dans son milieu professionnel.
Il y a une collection assez intéressante de hauts de gamme dans son sac, même les entrées de gammes ne sont pas épargnées.
Les tests sont simples : fiabilité, résistance mécanique, durabilité du bois ou autres, résistance, friction dans sac et même consommation des mines ou cartouches. Egalement corrosion des plaquages et usures, ainsi que les pas de vis.

 

Vous êtes l’un des artisans les plus reconnus en France dans ce domaine. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Je suis connu surtout dans mon village et encore.
La seule chose que je ne supporte pas, se sont les pseudos artisans qui piquent les idées des autres.
Je répare plus de stylos des autres que l’inverse, vendus plus chers sans service après vente. Mais c’est un autre débat...
Je suis un peu connu mais à vrai dire, je suis un peu hermétique à ça.
Je fais ce que je dois faire comme je le veux et puis c’est tout.

Vous avez fabriqué des stylos uniques pour de grandes personnalités. Comment l’avez-vous vécu ? Avez-vous des anecdotes ?

On est toujours flatté de faire des stylos pour des personnalités : chanteurs, hommes politiques, présentateurs télévision, écrivains… et même un prix Nobel !
Les anecdotes sont privées par rapport aux personnes. Un jour peut-être...

 

C'est votre activité à temps plein et vous êtes un artisan très côté pour la fabrication de stylos ! Diriez-vous malgré tout que cette activité est un combat de tous les jours ?

La difficulté, c'est que l'on est le parent pauvre des artisans, notamment aux niveaux des banques qui ne nous suivent pas ou nous prennent pour des bras cassés.
Si ce problème n'était pas si récurrent, on s'en sortirait plutôt pas mal, enfin je parle pour moi.

 

Qu’est-ce que Mon Stylo Français vous apporte en tant qu’artisan et qu’est-ce que vous en attendez ou espérez à l’avenir ?

L’avenir nous le dira !!!

 

Qu’aimeriez-vous dire aux clients qui achètent vos stylos sur Mon Stylo Français ?

Merci !!!

Et vous, vous êtes plus porte-mine, bille, roller ou plume ?

Plume, parce que c’est plus élégant et c’est toujours le symbole de la belle écriture.
Le reste est pratique.

Merci Christian-Louis !

*Cette interview a été réalisée à un moment où le Covid n'impactait pas énormément l'activité de Christian-Louis qui, aujourd'hui comme beaucoup d'artisans, ne peut plus exercer son métier en dehors de Mon Stylo Français.


Cet interview vous a plu ? N'hésitez pas à la partager sur vos réseaux à l'aide des petits icônes juste en dessous. C'est important pour nous : rien de mieux que le bouche à oreilles, enfin, si on peut dire ça comme ça...
Si vous souhaitez en savoir plus sur nous, vous pouvez continuer en lisant l'interview très sympa de l'artiste Charentais.
Et pour voir les créations de Christian-Louis, il vous suffit de visiter le site, à commencer par les stylos ici bas.
Bonne ballade !

Produit lié à cet article

Stylo amortisseur

Stylo amortisseur artisanal

Un amortisseur Monroe ? Non ! Un stylo artisanal !!! D'accord, nous n'irons pas jusqu'à parler de tenue de route. Ok, nous ne parlerons pas non plus d'absorption lors des rencontres avec un nid de...

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.